Communauté des assurés

Les experts La RAM
répondent à vos questions
sur votre assurance santé

la communauté
vous répond

poser une question

Cette question a été résolue

Chômage et auto-entrepreneur

bonjour!
j'ai été licenciée économique en juillet 2017, je me suis inscrite comme auto-entrepreneur début aout 2018 et je devrais avoir mes premiers clients en octobre prochain auquel cas je pourrai commencer à facturer.
or je suis enceinte (grossesse prévue 27.02.19).
je me suis renseignée sur internet et d'après les informations que je trouve je pourrais recevoir des indemnités (puisque j'aurais été 4 mois micro-entrepreneur + précédemment 1 an au chômage indemnisé + précédemment salariée pendant 6 ans / sans interruption entre ces périodes).

me confirmez-vous que je suis éligible aux indemnités congé maternité du régime indépendant?
comment puis-je calculer mon indemnité journalière congé maternité? s'il faut prendre en compte les 3 dernières années (2018-2017-2016), le revenu annuel moyen se calcule sur la base de mon revenu de salarié jusqu'à juillet 2017 (net ou brut?) mais aussi de mes indemnités chomage jusqu'à présent (nettes?) et enfin de mon revenu en tant qu'autoentrepreneur entre octobre et fin 2018???
enfin pour bénéficier des indemnités sur les deux périodes de 14 jours complémentaires, faut-il uniquement en faire la demande ou est-ce uniquement en cas de problème lié à la grossesse / l'accouchement? et l'indemnité de ces deux périodes se calcule t-elle de la même manière?

un immense MERCI par avance!

raphaelle mdn
raphaelle mdn

raphaelle mdn

Niveau
0
1 / 100
point

Bonjour Raphaelle,

Si vous avez plus de 10 mois d'affiliation tous régimes confondus vous êtes éligible au versement des indemnités maternité.

Si vous avez moins de 3 ans d'activité indépendante la Sécurité Sociale des Indépendants prendra le revenu de la première année ou des deux premières années de votre activité. L'indemnisation maternité est en effet censée compenser la perte provisoire de votre activité indépendante.

Les deux périodes de 15 jours complémentaires sont des prolongations de l'arrêt de 44 jours et ne nécessitent pas de cas particulier contrairement à l'arrêt pathologique (30 jours) qui intervient dans ce cas. Le mode de calcul est identique pour toutes les indemnisations.

Nicolas
La Ram

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?

Non (0)

Oui (0)

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Vous n'avez pas trouvé votre réponse ?

Posez votre question